«

»

Déc 29

Migration: le Sommet de La Valette permet de rétablir la confiance entre l’Europe et l’Afrique (Anis Birrou)

birouLa Valette, 12 nov. 2015 (MAP) – Le sommet de La Valette sur la migration permettra de rétablir la confiance entre l’Afrique et l’Europe sur la base d’un partenariat centré sur l’élément humain, a souligné jeudi le ministre chargé des Marocains résidant à l’étranger et des affaires de migration, Anis Birrou.

« C’est un sommet qui suscite beaucoup d’espoir et qui prend en considération un partenariat renforcé entre le Nord et le Sud, principalement sur les plans économique, humain et social », a déclaré M. Birrou à la MAP à l’issue de ce sommet international.

Le ministre a estimé que « l’attente est très grande » par rapport à ce rendez-vous, en ce sens que la gestion de la question migratoire relève de la responsabilité partagée de toutes les parties concernées, compte tenu des aspects relatifs au développement.

Relevant que le contenu de la Déclaration et du plan d’action de La Valette « correspond parfaitement à ce qu’on est en train de mettre en œuvre au Maroc », M. Birrou a souligné que l’élément humain demeure toujours l’axe central de l’approche préconisée par le sommet.

Il a rappelé que le plan d’action euro-africain reprend les quatre principaux axes du Processus de Rabat, à savoir la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière, la protection et l’asile, la prévention des trafics de migrants et de la traite d’êtres humains, les réadmissions et réintégration. Le nouvel axe de travail retenu porte sur la migration légale et la mobilité, a précisé le ministre, en faisant observer que le sommet intervient dans une conjoncture internationale marquée par la grave crise des réfugiés et des demandeurs d’asile en Europe.

M. Birrou a d’autre part noté que les recommandations issues de cet évènement s’inscrivent dans le droit fil de la politique marocaine en matière de migration, qui place au premier rang de ses priorités les droits de l’Homme et l’amélioration des conditions de vie des personnes.

La délégation marocaine à ce sommet, conduite par M. Mezouar, comprend notamment l’ambassadeur du Maroc auprès de l’UE, Menouar Alem, et l’ambassadeur du Royaume en Italie, Hassan Abouyoub.

Cette réunion internationale a été marquée par le lancement d’un fonds d’urgence dédié à l’Afrique à l’initiative de l’UE, avec un montant initial de 1,8 milliard d’euros sur cinq ans. Ce fonds bénéficiera à trois principales régions, à savoir le Sahel et la zone du lac Tchad, la Corne de l’Afrique et l’Afrique du Nord.