«

»

Mar 16

Changements climatiques et migrations : regards croisés (Argentine, Inde, Haïti, Danemark, Sénégal…) : différences de perception, réalités et enjeux véritables

Auteurs : Lene Poulsen, Danemark (1), Masse Lo, Sénégal (2), Venkat Ramnaya, Inde (3), Daniel Tomasini, Argentine (4), Kenel Delusca, Haïti (5).

Résumé : Aujourd’hui, il est admis que les variations du climat ont un effet direct sur la vulnérabilité des communautés, particulièrement celles des pays du Sud. Les changements du climat entrainent également de nouveaux défis en termes de mutations sociales et économiques et de résilience.

Bien que des liens de causalité ne soient pas véritablement établis entre les deux phénomènes, les migrations sont présentées sinon perçues comme une conséquence directe des changements climatiques. Avant ceux-ci, la désertification, (dégradation des terres) a été utilisée pour expliquer certains mouvements migratoires comme par exemple ceux des populations du Sahel vers l’Europe lors de la grande sécheresse des années 70. Toutefois, les études de cas réalisées sur certaines régions du globe (Mexique, Sénégal, etc.), dans le cadre de la Convention sur la lutte contre la désertification, ont révélé que les mouvements migratoires s’expliquaient surtout par des dynamiques sociales, culturelles et économiques et de stratégies de survie sociale très anciennes et que la désertification, en tant que phénomène environnemental, n’avait été qu’un facteur d’amplification.

Qu’en est-il des liens entre changements climatiques et migrations ? Les variations climatiques sont-elles la véritable cause des migrations ? L’ampleur des phénomènes migratoires observés de nos jours, peut-elle être expliquée à partir des (seules) conditions climatiques adverses ?

Quand on cherche à élucider la question des liens entre les deux phénomènes, on réalise que les postures des acteurs et des institutions sont multiples et les aspirations variées : les producteurs ruraux dans les pays du Sud (agriculteurs, etc.) ont des perceptions différentes de celles de la communauté internationale de décideurs. On note par ailleurs une différence nette entre la façon dont les environnementalistes, les sociologues et anthropologues perçoivent la problématique et les enjeux qui lui sont associés.

Le travail qui sera présenté a un double intérêt : il permettra d’une part d’avoir un regard croisé sur la problématique changements climatiques et migrations dans des pays très affectés par les variations du climat et ou les deux questions occupent une place centrale dans l’agenda politique national et, d’autre part de mettre la problématique en perspective pour les pays qui militent en faveur de la considération et de l’intégration des liens entre changements climatiques et migration dans la future gouvernance mondiale de l’environnement.

Mots-clés : Perceptions, réalités, liens de cause à effet, Résilience, Adaptation, migrations, enjeux de développement.

Au sujet des auteurs :

(1) Lene Poulsen, KID

LeneMme. Lene Poulsen est titulaire d’une M.Sc en économie rurale complété par des études post-universitaires en économie du développement et agriculture méditerranéenne. Elle s’est spécialisée dans les aspects organisationnels des processus du développement. Sa carrière de plus de 25 ans s’est concentrée sur le renforcement des moyens de subsistance des populations des zones arides affectées par la désertification et la sécheresse.

(2) Masse Lo :

M. Lo est expert en développement durable. Il est diplômé en planification de l’énergie (1985). Il détient un DEA et une Maitrise en sciences de l’environnement (1984); un DEA et une Maitrise de Géographie physique Appliquée(1983). Il a été fellow à l’École des Affaires Publiques et Internationales(STEP) – Woodrow Wilson de l’Université de Princeton aux États-Unis. Il a été membre et Conseiller régional du CRDI pour l’Afrique de l’Ouest et du centre et de la Commission de l’UICN sur la gestion des écosystèmes. Il a occupé divers postes de responsabilité (Directeur pour l’Afrique francophone de Leadership pour l’environnement et le Développement durable; Secrétaire Exécutif d’ENDA tiers monde…)

(3) Venkat Ramnaya, YFA

Venkata Ramanayya est titulaire d’un Diplôme d’études supérieures dans le développement rural et d’un MBA. Il a travaillé avec Johnson & Johnson et plus tard il s’est associé à diverses ONG. Il travaille actuellement avec une ONG : «Jeunesse pour l’Action ». Il est associé d’une manière active à divers réseaux pour appuyer les agriculteurs des zones arides en particulier, des agricultrices et des enfants.

(4) Daniel Tomasini, UBS

Daniel Tomasini est ingénieur agronome avec des études de troisième cycle sur le droit de l’environnement et l’économie. Il a travaillé au Secrétariat de l’environnement et du développement durable sur les questions de la désertification et au  PNUD sur les programmes et projets de gestion des ressources naturelles et environnementales. Il est actuellement professeur agrégé en économie de l’environnement à l’Université de Buenos Ares.

(5) Kenel Delusca, ISTEAH

M. Délusca est Ingénieur-Agronome de formation et détient un doctorat en géographie physique (Spécialisation : Climatologie et Changements Climatiques) de l’Université de Montréal, Canada. Au cours des 10 dernières années, ses travaux de recherche et de développement portent principalement sur la problématique des changements climatiques, notamment l’évaluation de la vulnérabilité des secteurs de l’agriculture, des ressources en eau et des zones côtières au dérèglement climatique d’origine anthropique et sur la co-construction de politiques et programmes susceptibles de renforcer la résilience de certains systèmes socio-écologiques stratégiques. Il est actuellement professeur associé à l’Institut des Sciences, de Technologie et des Études Avancées d’Haïti (ISTEAH).

Références bibliographiques :

  • Arnall, Alex, and Uma Kothari (2015) « Challenging climate change and migration discourse: Different understandings of timescale and temporality in the Maldives. » Global Environmental Change 31 pp199-206
  • Bettini, Giovanni (2013) « Climate barbarians at the gate? A critique of apocalyptic narratives on ‘climate refugees’. » Geoforum 45 pp63-72
  • Black, Richard, et al. (2011) « The effect of environmental change on human migration. » Global Environmental Change 21: S3-S11
  • Cook et al. (2013) “Quantifying the consensus on anthropogenic global warming in the scientific literature” Environmental Research Letters 8
  • Etienne Piguet (2013) “From ‘Primitive Migration’ to ‘Climate Refugees’ : The Curious Fate of the Natural Environment in Migration Studies”’ Annals of the Association of American Geographers 148
  • Farbotko, Carol, and Heather Lazrus (2012) « The first climate refugees? Contesting global narratives of climate change in Tuvalu. » Global Environmental Change 22.2 pp382-390.
  • Graham, S., Barnett, J., Fincher, R., Hurlimann, A., Mortreux, C., & Waters, E. (2013). “The social values at risk from sea-level rise”. Environmental Impact Assessment Review, 41 pp45- 52.
  • IPCC, 2014: Climate Change 2014: Impacts, Adaptation, and Vulnerability. Part A: Global and Sectoral Aspects. Contribution of Working Group II to the Fifth Assessment Report of the Intergovernmental Panel on Climate Change [Field, C.B., V.R. Barros, D.J. Dokken, K.J. Mach, M.D. Mastrandrea, T.E. Bilir, M. Chatterjee, K.L. Ebi, Y.O. Estrada, R.C. Genova, B. Girma, E.S. Kissel, A.N. Levy, S. MacCracken, P.R. Mastrandrea, and L.L. White (eds.)]. Cambridge University Press, Cambridge, United Kingdom and New York, NY, USA, 1132 pp.
  • IPCC, 2014: Climate Change 2014: Synthesis Report. Contribution of Working Groups I, II and III to the Fifth Assessment Report of the Intergovernmental Panel on Climate Change [Core Writing Team, R.K. Pachauri and L.A. Meyer (eds.)]. IPCC, Geneva, Switzerland, 151pp.
  • Maldonado, Julie Koppel, et al. (2013) « The impact of climate change on tribal communities in the US: displacement, relocation, and human rights. » Climatic Change 120.3 pp601-614;
  • Mayer, Benoît (2015) « Climate Change, Migration, and International Law in Southeast Asia. » In Kibugi, Robert, et al. (2015) « Adaptation to Climate Change: ASEAN and Comparative Experiences. » University of Nairobi;
  • Narang, Sonali (2015) « Imaginative Geographies of Climate Change Induced Displacements and Migrations: A Case Study of Tuvalu. » Journal of Alternative Perspectives in the Social Sciences 7.2 pp268-283;
  • Shen, Shawn, and François Gemenne (2011) « Contrasted views on environmental change and migration: the case of Tuvaluan migration to New Zealand. » International Migration 49;
  • Stojanov, Robert, et al (2014) « Contextualising typologies of environmentally induced population movement. » Disaster Prevention and Management 23.5 pp508-523;
  • 1994, Désertification : un phénomène d’environnement mondial. In Our Planet, the United Nations Environment Programme magazine for sustainable development UNEP. Vol.6, numéro 5, 1994;
  • 1994, Convention de lutte contre la désertification : leurres et lueur. art. in Cruss curent-Genève.
  • 1994, Les ONG dans le processus de négociation de la Convention de lutte contre la désertification.(en collaboration avec I. Mamaty) ;
  • 1994, Convention de lutte contre la désertification : proposition de texte concernant les sources d’énergie alternatives. Enda TM.
  • 1995, Désertification et migrations : le cas de la région de Tambacounda (Sénégal).art, in Desertification and migrations, Geoforma ediciones, espagne.(en collaboration avec I. Mamaty), pp 115-124.